ARIT : donner une seconde chance

Solidarité Vie associative

Créée en 2001, l’association ARIT-ABI52 est implantée à Saint-Dizier et dispose d’une antenne à Joinville. Elle travaille dans le secteur de la récupération de textile avec l’objectif principal de promouvoir l'insertion sociale et professionnelle. Le 6 octobre prochain, l’association organise sa grande braderie annuelle à l’Espace bragard.

25 bennes de récupération de couleur rose sont installées à Saint-Dizier et aux déchetteries d’Eurville-Bienville, Eclaron, Wassy et Montier-en-Der. Les particuliers peuvent y déposer des vêtements, du linge de maison, des chaussures, de la petite maroquinerie, de la décoration et de la vaisselle et des articles de puériculture, le tout en bon état. Le contenu des bennes est collecté quotidiennement et centralisé dans les locaux de l’ARIT (situés dans l’enceinte de l’hôpital André Breton). Un premier tri consiste à mettre de côté les linges tâchés ou en mauvais état. Un second tri permet de sélectionner les vêtements répondant aux tendances de la mode, selon un protocole établi pour chaque saison. Ceux-ci sont lavés, repassés avant d’être mis en vente dans le magasin situé 22 rue Paul Bert à Saint-Dizier. Seulement 10% du linge collecté sont mis en la vente. Une partie des collections été est destinée à l’Afrique. Le reste est revendu à un prestataire spécialisé dans le recyclage de textile.

Si le magasin a un caractère social et permet aux personnes ayant de faible revenu de se vêtir à bas prix, il est néanmoins ouvert à tout le monde. Une cotisation annuelle de 3€ est demandée au préalable des achats. Les bénéficiaires des minimaux sociaux bénéficient, sur justificatif, de 50% sur le prix affiché.

Deux fois par an, l’association organise une grande braderie. La prochaine aura lieu le 6 octobre à l’espace Bragard de 9h à 18h. Ouverte à tous.

 

Réinsertion par le travail

Au-delà du recyclage et de la valorisation des vêtements récupérés, l’ARIT a surtout vocation à rapprocher du monde du travail des personnes éloignées de l’emploi. Dans un contexte d’entreprise, les salariés, principalement des femmes, – dirigés vers l’ARIT par Pôle Emploi ou la Circonscription d’Action – retrouvent une activité professionnelle et développent des compétences, en lien avec leur projet professionnel. Ils bénéficient également d’un encadrement technique et d’un accompagnement individualisé afin d’améliorer savoir-faire et savoir-être. Les contrats d’une durée de 6 mois peuvent être renouvelés jusqu’à 4 fois. De nombreux salariés reprennent ensuite une formation ou intègrent le monde du travail.

En chiffre : 

  • 14 salariés 
  • 2,37€ : prix de vente moyen d’un vêtement
  • 150 tonnes de vêtements récupérés par an
  • 10% reproposés à la vente
  • 25 bennes de collecte

[ Publié le : jeudi 20 septembre 2018, à 16h19 ]

[ Dernière mise à jour : mardi 2 octobre 2018, à 14h54 ]

Retour