Byz’Art : l’art de l’aérographe

Économie

Depuis mars 2016, Yannick Bachorz a lancé son autoentreprise « Byz’art Custom Paint » à Villiers-en-Lieu. Le concept : la customisation à l’aérographe de tous supports.

Pendant 20 ans, Yannick était mécanicien sur les avions de la base aérienne 113 de Saint-Dizier. En 2015, il saisit une opportunité de départ avec un nouveau projet professionnel en tête. « J’ai toujours dessiné à mes heures perdues, depuis tout petit, puis j’ai découvert l’aérographe. Je restaure aussi des voitures. En quittant la base, je pensais m’orienter vers une formation en carrosserie pour allier restauration automobile et peinture. Mais j’ai découvert qu’une formation en aérographie existait, je n’ai pas hésité ! » Voici comment est né Byz’art Custom Paint ! Dans sa démarche, Yannick est passé par l’incubateur d’entreprises qui l’a conforté dans ses choix et conseillé pour améliorer sa visibilité, notamment sur Facebook.

Du sur-mesure

Armé d’un aérographe – petit pistolet de peinture ressemblant à un stylo – Yannick dessine et peint sur des objets variés : casques, réservoirs de motos, blousons en cuir, distributeur de boissons, objets de décoration, tout est matière à exprimer son art. L’aérographe permet un grand niveau de précision et de détails. Pochoirs, traceurs, et gros pistolets de peinture servent aussi à l’artiste dans ses créations. « Ce que j’aime c’est que je ne peins pas tout le temps sur le même support. Chaque création est unique. J’échange d’abord avec le client sur ses envies, je prépare un croquis puis nous l’ajustons ensemble. Les trois quarts de mes clients sont des motards ou des pilotes de chasse. Je viens juste d’envoyer 7 casques à un escadron de la base qui est actuellement en mission aux Emirats arabes. » Pour un casque ou un réservoir, comptez une semaine de travail, préparation, peinture et remontage compris.

Si Byz’Art Custom Paint a déjà séduit de nombreux clients, Yannick multiplie sa présence sur des événements pour faire connaître son activité.

Une signature : BZY

« C’est une référence à mon ancien travail. Nous devions indiquer sur un carnet de suivi les réparations effectuées sur un avion et signer. Ma signature était BZY pour Bachorz Yannick. Le nom de l’entreprise, Byz’Art Custom Paint, vient de ces trois lettres. », confie Yannick, heureux de son choix professionnel.

[ Publié le : vendredi 27 octobre 2017, à 9h49 ]

Retour

crazyfetish.net
fetishclip.net
extrememix.net