Champ'Yonne : des champignons au naturel

Agroalimentaire Agriculture

L’entreprise Champ’Yonne est installée à Chevillon depuis 2017. Elle produit des champignons de variété pleurote et shii-také, cultivés sans engrais chimiques. Gontran Derly et Michel Legros, les deux associés, visent l’excellence pour leurs champignons.

La champignonnière est installée depuis fin 2017 dans l’ancienne usine SMP à Chevillon. Originaire de l’Yonne, Gontran Derly, gérant et chargé de la production, a été séduit par ce site de 16 000 m² offrant une bonne climatologie au bord de la Marne. Après des travaux de remise en état des bâtiments, la culture du pleurote et du shii-také (champignon d’origine asiatique reconnu pour ses vertus thérapeutiques) a pu débuter.

Dans le bâtiment, les étals se succèdent. Des blocs de substrat sont alignés. « Le substrat est fabriqué en France. Il est composé de paille, sélectionnée chez des agriculteurs en lutte raisonnée voire biologique. La paille est broyée, pasteurisée avant l’étape du lardage où le mycélium (la semence) est incorporé. Le tout est compacté et mis en bloc pour faciliter le transport, et reste 2 à 3 semaines en salle d’incubation à 25° afin que la semence se répartisse partout. Chaque bloc est perforé de 5 trous sur les faces latérales pour permettre aux champignons de pousser. » explique Gontran Derly. 

Les blocs sont ensuite livrés à raison de 20 tonnes par semaine environ. Suivant les conditions climatiques, la première cueillette - appelée volée - a lieu au bout de 8 à 15 jours. 5 récoltes sont possibles sur chaque bloc qui est conservé 3 à 4 mois. « Pour le shii-také, c’est un peu différent. Déjà nous le cultivons sous serre car il a besoin d’un taux d’humidité de 80 à 90%. Il pousse sur un mélange de paille et de copeaux de bois, également présenté en bloc. Nous gardons les blocs environ 8 mois » poursuit le gérant.

De la cueillette à Rungis

Les champignons sont cueillis puis placés en chambre froide avant d’être emballés en salle de coupe. Ils sont proposés en plusieurs conditionnements : caisse de 2 ou 3 kg fabriquée en bois de peuplier et barquette de 200 g pour les grandes surfaces. Une à deux fois par semaine, l’ensemble de la récolte est acheminé à Rungis puis vendu principalement à des spécialistes de la restauration en France et dans le Monde, des vendeurs pour les marchés, des magasins d’alimentation (petites, moyennes et grandes surfaces). Les produits sont aussi proposés en vente directe à la production du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Bientôt des champignons de Paris !

Courant 2021, l’entreprise va développer son activité par la culture des champignons de Paris. Cette variété pousse sur une matière végétale décomposée (type fumier). Ce projet se fera en 2 phases. La première verra le réaménagement intérieur du bâtiment pour accueillir 9 chambres de culture en milieu intensif (température et hygrométrie contrôlées). Une fois récoltés, ils seront acheminés via un tunnel jusqu’à une machine qui refroidit directement le coeur du champignon pour une meilleure conservation. A l’intérieur des chambres, les champignons de Paris seront cultivés sur plusieurs niveaux. 9 chambres supplémentaires seront installées lors de la deuxième phase. D’un montant total de 3 millions d’euros, ce projet doit créer à terme 80 à 120 emplois permanents.

 

Renseignements

Champ’Yonne, RN67, à l’entrée de Rachecourt-sur-Marne, direction Saint-Dizier.

[ Publié le : mercredi 17 février 2021, à 11h16 ]

Retour