Etilam : une stratégie nouvelle

Économie

À la tête d’Etilam depuis un an et demi, Christophe Manson, ingénieur du corps des Mines et ancien directeur commercial et marketing du Groupe ACILAM, a bousculé les codes et la culture de l’entreprise bragarde, spécialisée dans la transformation à froid et le revêtement de feuillards en acier. Objectif : relever la société et pérenniser les emplois, avec et pour les salariés.

« Etilam a connu des heures sombres, aujourd’hui encore nous faisons face à des difficultés (forte concurrence étrangère, volatilité des commandes et vétusté de certains équipements), mais nous sommes sur la bonne voie et mon équipe est investie » confie le nouveau Directeur Général. Armée d’une stratégie où l’humain et l’investissement dans des équipements performants sont moteurs, la direction veut gommer les traces d’un passé conflictuel et regarder vers l’avenir.

« Le défi est de redresser l’activité avec le concours des salariés » explique Christophe Manson. Pour cela, un virage a été opéré dans la gouvernance de l’entreprise privilégiant communication, transparence et confiance. Les décisions prises sont expliquées en amont, aussi épineuses soient-elles, acceptées ou non. La formation du personnel sur différents postes de travail permet de garantir une meilleure flexibilité et une plus grande agilité. Des primes de polyvalence sont octroyées aux opérateurs formés sur de nouveaux métiers. « Cette conduite du donnant/donnant est nouvelle pour les équipes mais fonctionne bien. En améliorant le climat social, en tenant nos engagements, nous donnons aussi une meilleure image de l’entreprise à nos clients et partenaires » poursuit le dirigeant.

Etilam continue d’investir dans des équipements stratégiques qui, d’une part, améliorent sa compétitivité sur les feuillards d’acier de précision et, d’autre part, profitent au quotidien des opérateurs. Le creuset de la ligne de galvanisation qui reçoit le zinc en fusion a été remplacé récemment, une nouvelle technologie permettant d’améliorer la jauge d’épaisseur du laminoir sera installée cette année. L’espace repos a été remplacé, les douches rénovées et un travail est en cours pour limiter le port de charges sur certaines lignes. En parallèle, l’entreprise veut actuellement renforcer son équipe maintenance pour développer l’aspect prévention. Un responsable QHSE (Qualité, hygiène, sécurité, environnement) est aussi recherché pour booster l’aspect qualité notamment.

Chiffres clés

  • 5,5 millions d’euros d’investissements sur le site de Saint-Dizier ces 2 dernières années.
  • 4 embauches en 2018 - 2 postes en cours de recrutement.
  • 54% de la production sont destinés à la France et 46% à l’export.
  • L’Allemagne représente 13% du chiffre d’affaires à l’export.
  • Amélioration de l’excédent brut d’exploitation de 2,3 M€

Une entreprise multi-produits et multi-filières

Etilam transforme des bobines d’aciers pouvant peser jusqu’à 20 tonnes en feuillards de précision grâce à des techniques de refendage, laminage à froid, traitement thermique, cisaillage. L’entreprise est également dotée de lignes de revêtements afin de protéger ou colorer le produit. Ses clients sont issus des filières de l’automobile (pièces de sécurité pour éclateurs d’airbag), de l’électrique (armature de câbles métalliques ferroviaires avec une haute perméabilité magnétique), de l’industrie (coupelles de poudriers cosmétiques pour le luxe ou barrettes d’archivage de classeur) ou encore du bâtiment (joints de plaque de plâtre). « Nous prospectons davantage sur le qualitatif et non le quantitatif, afin de nous concentrer sur des produits qui augmentent la marge financière de l’entreprise ». explique Christophe Manson.

[ Publié le : jeudi 20 juin 2019, à 14h25 ]

Retour