Faire de la qualité de vie au travail un atout

Économie

Arrivée mi-2017 dans les locaux de l’Espace créateurs d’entreprises, Ophélie Boulant propose aux entreprises son expertise en matière de qualité de vie au travail et d’évaluation des risques psychosociaux. Avec sa société OB Solution, elle accompagne dirigeants et responsables dans leurs obligations sur ce sujet mais souhaite aussi convaincre de leurs effets positifs sur la stratégie de l’entreprise.

Originaire de Lille, Ophélie Boulant travaillait auparavant dans la gestion. Au travers de sa formation initiale et de son expérience professionnelle, elle se souvient : « quelque chose m’interpellait, en particulier sur la non prise en compte de la qualité de vie au travail ». Après un bilan de compétences, elle reprend ses études et décroche, en complément de son Master, un diplôme universitaire sur les risques psychosociaux et la qualité de vie au travail.

Intégrer l’Espace créateurs d’entreprises est un véritable atout

« Intégrer l’Espace créateurs d’entreprises est un véritable atout » affirme l’entrepreneuse. « C’est un lieu convivial qui permet de travailler plus efficacement qu’en restant chez soi. Il m’a permis de me créer un réseau professionnel, ce qui est primordial dans le cadre de mes activités » témoigne-t-elle.

La mission principale d’OB Solution consiste à accompagner les entreprises dans la rédaction de leur DUERP (document unique d’évaluation des risques professionnels), obligatoire depuis 2002. Elle explique : « Il y a un gros travail de sensibilisation en la matière, beaucoup d’entreprises ne connaissent pas leurs obligations légales et voient encore cela comme un frein. »

Mais la bragarde d’adoption en est convaincue : intégrer la qualité de vie est une stratégie gagnant/gagnant et un véritable vecteur de performance. « Des employés qui se sentent bien sont plus performants et plus impliqués » poursuit-elle. Pour cela, elle avance de vrais arguments en rapport avec les problématiques d’absentéisme, d’image de marque, de recrutement, etc. Elle souhaite accompagner les entreprises dans ce cercle vertueux parce qu’après tout « le travail c’est la santé ».

[ Publié le : mardi 13 février 2018, à 14h52 ]

Retour

Liens associés