Fonderies de Saint-Dizier : savoir-faire et qualité

Économie

Fondées en 1876, les Fonderies de Saint-Dizier sont spécialisées dans la fabrication de grilles de caniveau en fonte. Employant une soixantaine de personnes, l’entreprise est le principal sous-traitant des fabricants de caniveaux, en France et en Europe.

« Chaque année, l’entreprise produit plus de 1 000 kilomètres de grilles de caniveau » explique Pierre Chatel, président des Fonderies de Saint-Dizier avant de préciser « nous vendons ces grilles à des fabricants de caniveaux comme Nicoll en France et Hauraton en Allemagne. Elles s’intègrent à des caniveaux préfabriqués ». L’entreprise a élaboré au fil des années, en lien avec ses clients, près de 1 000 modèles différents. Les pièces mesurent en moyenne 50 centimètres et pèsent de 2,5 à 25 kg.

Une diffusion à travers le monde

Les grilles s’exportent en Europe à 65%, principalement en Allemagne et en Italie, puis sont diffusées dans le monde entier. « Nous retrouvons nos grilles sur les zones piétonnes en Chine, dans les aéroports de Madrid et Moscou mais aussi sur le circuit de Formule 1 à Dubaï » annonce le président. Les principaux concurrents de l’entreprise sont indiens et chinois, toutefois la force des Fonderies de Saint-Dizier repose sur la qualité des pièces, sa réactivité et sa souplesse. « Nous produisons 500 moules à l’heure, 100 tonnes de fonte par jour et sommes capables de dépanner nos clients en 48 heures » ajoute Pierre Chatel.

Un investissement constant

Depuis 20 ans, près de 600 000 € sont investis chaque année pour que l’entreprise reste compétitive. Il s’agit généralement de renouveler le matériel. « Pour 2018, nous allons changer les silos et nous souhaiterions faire évoluer la ligne de finition, en robotisant le contrôle et la manutention » développe le président de l’entreprise. Toutefois, la stratégie de développement repose essentiellement sur la recherche : « Que ce soit pour le design, la finition ou la composition, nous menons de nombreuses études, en lien avec nos clients. L’objectif est de toujours améliorer la qualité de nos pièces et d’optimiser la production dans le respect de nos savoir-faire ». Employant une soixantaine de salariés, l’entreprise éprouve des difficultés à recruter du personnel : « le secteur fonctionne bien, nous sommes compétitifs et je suis prêt à embaucher une dizaine de personnes motivées et polyvalentes » conclut Pierre Chatel.

L'empreinte Guimard

Le célèbre architecte Art nouveau a choisi, dans les années 1890, les Fonderies de Saint-Dizier pour réaliser ses fontes de bâtiment : balcons, appuis de croisée, panneaux de porte, entourages de cheminée, porteparapluie… La production de ces fontes ornementales nécessitait une finition irréprochable pour traduire fidèlement la fluidité et l’harmonie des jeux de lignes de Guimard. Les techniciens de Saint-Dizier ont su relever le défi. Rassemblés au sein d’un catalogue daté de 1907, les modèles Guimard ornent de nombreux immeubles parisiens, mais aussi des maisons à Saint-Dizier. Un circuit est proposé par l’Office de tourisme. Le musée possède, par ailleurs, la 3e collection de fontes Guimard au monde, comme un témoignage de cette aventure industrielle sur le thème de l’art nouveau.

[ Publié le : jeudi 30 novembre 2017, à 14h18 ]

Retour