Fromage « made in » Chevillon

Économie

Les Fromagers de Chevillon produisent des fromages à pâte molle depuis 2006. Une spécialité reconnue localement et particulièrement appréciée à l’étranger.

« Près de 70 % de notre production est exportée. Canada, Etats-Unis, Union européenne, pays asiatiques et nordiques… le Chevillon et le Domaine du Vallage connaissent un vrai succès à l’étranger… sous d’autres noms en fonction de la marque des clients. » Fabrice Fairise, co-gérant des Fromagers de Chevillon explique cet engouement par la texture crémeuse de ses produits et leur douceur : « le savoir-faire français, sans le côté très typé de certains fromages. » En France, la production est vendue principalement en local. Environ 300 tonnes de fromages quittent chaque année la fromagerie et 160 tonnes de crème fraîche. « Notre force ? La petite taille de notre entreprise qui nous permet de faire du sur-mesure pour nos clients et de personnaliser les commandes. »

Un savoir-faire prisé

La fabrication artisanale et l’origine France sont des atouts majeurs pour la vente. Quotidiennement, la dizaine de salariés de l’entreprise pasteurise le lait cru, ajoute de la moisissure blanche et des ferments pour acidifier, du calcium et de la présure, pour ensuite mouler le mélange à la louche. Chaque fromage est salé – pour le goût et la conservation – et retourné régulièrement. Arrivent enfin la période d’affinage pendant une quinzaine de jours et l’emballage. « L’ensemble des étapes est réalisé manuellement », explique le dirigeant, « mais nous avons pour projet de mécaniser une partie de la production, notamment le moulage, pour le Domaine du Vallage : un travail laborieux qui nécessite des manipulations importantes. Nous réfléchissons également à développer d’autres produits triple crème (plus de 75 % de matière grasse pour 100 g de matière sèche) afin de diversifier notre offre. » L’entreprise souhaiterait par ailleurs passer à la norme IFS, norme internationale pour la sécurité des aliments, et à son homologue anglais BRC : les sésames quasi obligatoires pour les fabricants visant la vente à marque distributeur.

L’entreprise dispose d’un magasin de vente juste à côté du site de production, pour toucher la clientèle locale.

[ Publié le : jeudi 26 octobre 2017, à 15h47 ]

Retour

crazyfetish.net
fetishclip.net
extrememix.net