L'élevage de l’Angus des Prés

Artisanat

À Vouillers, l’élevage de l’Angus des Prés a une volonté : se démarquer. Hervé Leroux fait partie des quelques éleveurs français de vaches Aberdeen Angus, une race écossaise très peu connue en France.

Du local, du goût, du bon !

Lorsqu’il reprend la ferme familiale il y a 10 ans, Hervé Leroux, 8e génération de l’exploitation, décide d’arrêter l’élevage de vaches laitières au vu des investissements trop importants. Il se tourne vers l’élevage de vaches allaitantes de race Charolaise. En 2016, avec sa compagne Christelle, ils recherchent une autre race, plus qualitative qui pourra les démarquer. La particularité de l’Aberdeen Angus : une viande tendre, finement persillée, aux qualités gustatives incomparables. Les 10 premières têtes (sans corne, elles naissent naturellement comme cela) arrivent d’Angleterre en 2016, rapidement suivies par 10 autres. Le troupeau n’excède pas 30 vaches, le couple préférant le bien être de l’animal à la productivité. La plupart a d’ailleurs un petit nom et toutes sont nourries exclusivement d’herbe et de luzerne, produites sur l’exploitation, pour favoriser une croissance naturelle. Dans ce souci de qualité et de respect de leurs animaux, Hervé et Christelle ne font que de la vente directe à la ferme, pour une traçabilité sans faille. Toutes les 3 semaines, ils proposent 200 à 250 kg de viande, vendus uniquement au détail.

Médiation animale

Christelle Nocquard est formée à la médiation animale. Avec Jazz, le Golden Retriever de la famille, ses chinchillas, cochons d’inde et lapins, elle intervient auprès des personnes âgées ou handicapées, en groupe ou en séance individuelle. Considérée comme thérapeutique, la relation avec l’animal peut en effet susciter des réactions positives chez les personnes fragilisées. « Chez les personnes âgées, le contact avec l’animal stimule la mémoire, souvent parce que dans leur enfance elles en avaient un. Cela permet d’engager une discussion. Par ce biais, nous leur donnons aussi l’opportunité de se sentir utile en s’occupant de l’animal » explique Christelle.

 

[ Publié le : jeudi 13 septembre 2018, à 8h30 ]

[ Dernière mise à jour : jeudi 26 juillet 2018, à 15h02 ]

Retour

Liens associés