La collecte hippomobile se développe dans l'Agglo

Environnement Tri sélectif

Depuis ce début d’année, un équipage hippomobile effectue la collecte sélective dans 7 communes de l’Agglomération. Une méthode nouvelle en Haute-Marne, qui présente des intérêts environnementaux, économiques et qui vise surtout à sensibiliser les habitants au problème des déchets et les impliquer davantage dans le tri.

Dans un contexte de développement durable et par retour d’expériences de 250 communes, le recours à la traction équestre laisse entrevoir de nombreuses possibilités. Sur ce fait, l’Agglomération et le Smictom ont fait le choix du ramassage du tri sélectif par un attelage hippomobile. Les communes concernées sont :

  • le lunddi : Wassy
  • le mardi : Rives Dervoises (Droyes / Puellemontier)
  • le mrecredi : Ceffonds / Montier-en-Der
  • le jeudi : Louze / Longeville-sur-la-Laines

« Le cheval offre uneréponse appropriée au ramassage des zones pavillonnaires aux rues étroites et imposant des arrêts fréquents. Cette solution concourt aussi à réduire les nuisances sonores, les émissions de CO2, le budget carburant des camions bennes. » Explique Laurent Clément, technicien du Smictom. Néanmoins, l’objectif principal réside dans la sensibilisation des habitants au tri. « Le cheval attire la sympathie, donc contribue au changement des mentalités. Selon certains retours, il permettrait d’augmenter le geste de tri de 25%. » ajoute-t-il. La relance d’un nouveau marché pour 2022-2027 a permis d’inclure l’option « traction animale ». Cette délégation est confiée à une entreprise spécialisée basée dans l’Aube.

Concrètement le cheval est attelé à une remorque aménagée pour cet usage et permettant au convoi de circuler en toute sécurité sur la chaussée. L’équipage se compose d’un meneur qui assure la conduite de l’attelage et d’un ripeur en tenue fluorescente qui ramasse et charge les sacs. La remorque pleine est vidée à des points de dépôt dans chaque commune. Les sacs seront enlevés lors du passage du camion qui dessert le même jour, les fermes isolées, hameaux et les rues en pentes.

Le bien-être animal respecté

Le travail du cheval est facilité par une assistance électrique de la remorque, la durée de travail n’excède pas la demi-journée et une distance maximale de collecte est fixée, d’ailleurs le cheval est véhiculé d’une commune à l’autre. Les sacs jaunes (conserves, bouteilles) et bleus (papiers) sont particulièrement bien adaptés : ils sont volumineux mais d’un poids peu élevé, contrairement aux ordures ménagères. Tout a été pensé, notamment la récupération du crottin, recyclé en engrais.

Les chevaux attribués pour ce marché sont accueillis au haras de Montier-en-Der, cité du cheval par excellence ! Ils sont visités régulièrement par un vétérinaire référent de la société.

Crédits photo © Smictom, Laurent Clément

[ Publié le : lundi 7 février 2022, à 10h18 ]

[ Dernière mise à jour : lundi 7 février 2022, à 10h30 ]

Retour