L’arbre : cet être cher

Environnement

Consciente des bienfaits de l’arbre en milieu urbain, la Ville de Saint-Dizier travaille au quotidien à sa préservation. Mieux connaître l’arbre pour mieux le protéger, tel est l’objectif d’une gestion appropriée avec pour référence la charte de l’arbre et l’inventaire du patrimoine arboré.

Environ 8 000 arbres sont recensés à Saint-Dizier. Frênes, chênes, hêtres, marronniers, arbres à miel mais aussi toona (acajou de Chine), les essences d’arbres présentes sur la ville sont multiples. Anti-pollution, anti-stress, antibruit…, les vertus de l’arbre en ville sont indéniables ! Il favorise en effet la qualité de vie urbaine, contribue à améliorer la qualité de l’air en absorbant les polluants et en produisant de l’oxygène. Véritable oasis de biodiversité, il régule par ailleurs la température de l’air et le débit de l’eau tout en aidant au maintien des berges des cours d’eau. Sans parler de l’aspect esthétique et sensoriel !

Mais en ville, l’arbre est soumis à de multiples agressions qui conduisent à son affaiblissement : réverbération sur les façades, élévation de la température, poussières et particules, hydrocarbures, travaux, vandalisme… Préserver nos arbres devient essentiel ! Pour cela, la Ville de Saint-Dizier a adhéré à la charte « Commune nature », mettant en avant la démarche respectueuse de la collectivité en matière d’environnement, ainsi qu’à la charte de « l’Arbre urbain » dans le but de respecter, conserver, protéger voire étendre la richesse végétale sur le territoire. Ce guide des bonnes pratiques s’adresse à tous : entreprises, bailleurs, particuliers… Parmi plusieurs mesures, il s’agit notamment de veiller au choix de l’essence, à l’art de la taille et à laisser un espace racinaire suffisant et propice au bon développement d’un arbre nouvellement planté.

 

L'inventaire des arbres : anticiper et accompagner

Sur les 8 000 arbres présents sur l’espace public, 2 000 sont déjà répertoriés dans le cadre de l’inventaire du patrimoine arboré. Commencé il y a 2 ans, ce recensement établit un état sanitaire de chaque arbre par quartier. Un carnet de santé propre à chaque spécimen comprenant 11 critères physiques, mécaniques, sanitaires est alors enregistré. Les inventaires des quartiers du centre-ville, de La Noue et des Ajots sont aujourd’hui achevés. En 2019, Marnaval et le secteur du Chêne Saint- Amand seront concernés. Ce diagnostic, en plus de fournir un état des lieux précis, permet de remédier rapidement aux problèmes, d’apporter un entretien adapté à chaque arbre notamment au niveau de l’élagage mais aussi de planifier les soins et contrôles. Les fréquences de contrôle dépendent effectivement des sites d’implantation, les lieux recevant du public faisant l’objet d’une attention particulière. Plus largement, et toujours dans un souci de développement et de protection de la biodiversité, de nombreuses actions sont mises en place tout au long de l’année : la gestion différenciée des espaces verts, la semaine du développement durable, la récupération des eaux pluviales, le développement des jardins partagés et pédagogiques, la pose de nichoirs… 

 

150 ans 

L’arbre le plus ancien connu sur le territoire de Saint-Dizier est un platane situé place Becquet. Âgé de 150 ans, il est à ce jour en bonne santé.

[ Publié le : mercredi 27 février 2019, à 8h30 ]

Retour