L’art de la ferronnerie

Industrie

Depuis avril 2017, Guillaume Lefebvre a développé, à Valcourt, son entreprise « Art Métal 52 ». Spécialisé dans la rénovation et la création sur-mesure, l’artisan travaille différents métaux comme l’acier, l’inox et l’aluminium.

Issu d’une famille où le travail du métal a toujours été pratiqué, Guillaume Lefebvre a attendu l’âge de trente-cinq ans pour se reconvertir. « Avant de créer Art Métal 52 j’étais militaire et j’avais un atelier chez moi où je passais tout mon temps libre » annonce-t-il avant d’ajouter « ça faisait longtemps que le projet était en réflexion, et je me suis lancé en 2017 ». Dans un premier temps, il rachète un vieil entrepôt à Valcourt, avant de le rénover et d’y installer son activité. « J’ai souhaité me rapprocher de Saint-Dizier car ici il y a tout pour travailler le métal : des fournisseurs aux partenaires spécialisés dans le thermolaquage ou la découpe laser » précise le chef d’entreprise.

L’activité de l’entreprise, plutôt variée, inclut la rénovation d’ouvrages anciens comme les portails et la création de projets sur-mesure en acier, aluminium ou inox : escaliers, rambardes, grillages, pergolas… La rénovation, rencontre du succès car les techniques employées allient la solidité du métal et la résistance du thermolaquage. La fabrication de pièces en série pour des clients tels que Vinci ou un fabriquant d’abris de Caddie développe considérablement l’activité. « Les particuliers sont nombreux à faire appel à nous puisque nous sommes capables de réaliser leurs projets, personnalisés de A à Z, à des prix raisonnables » se réjouit l’artisan. Après avoir débuté en oeuvrant seul de la fabrication à la pose, l’artisan a recruté deux soudeurs polyvalents pour répondre à la demande. Ayant tout appris aux côtés d’un maître-artisan, Guillaume Lefebvre est attaché à la transmission des savoir-faire et coopère avec l’AFPA en formant des apprentis.

Souhaitant poursuivre sur sa lancée, le chef d’entreprise va étendre sa surface de travail en construisant, à proximité de son entrepôt, un bâtiment annexe qui servira de showroom, cantine et bureaux. « Les relations humaines sont fondamentales pour moi, je souhaite accueillir ma clientèle et mes salariés dans des conditions optimales » conclut l’entrepreneur.

 

Un entrepôt mutualisé

Situé sur la zone artisanale du Piémont, Art Métal 52 cohabite avec un fabricant de piscine-spa et un métallier. Chacun dispose de sa surface dédiée et séparée, toutefois, la coopération et l’entraide règnent au sein de l’entrepôt. « On se complète les uns et les autres. Je peux faire des terrasses pour spa et sous-traiter des pièces à mon collègue métallier. » témoigne Guillaume Lefebvre.

[ Publié le : jeudi 20 décembre 2018, à 14h05 ]

Retour