Le vitrail renait à Eurville

Artisanat

À Eurville, dans un cadre apaisant et propice à l’imagination et la concentration, l’atelier Clair de verre s’attache à faire vivre ou revivre un art millénaire : le vitrail. Mise en lumière.

« Cela fait 30 ans que je me passionne pour le vitrail. J’ai pris des cours et me suis beaucoup investie avec l’idée d’en faire un jour mon métier. » De la passion peut naître une vocation. Lyne Burlot, bientôt gérante de l’atelier Clair de verre, fondé en 2015 à Eurville, en est l’exemple parfait. Malgré une activité essentiellement composée de création et restauration de vitraux d’églises pour 80%, la jeune entreprise peut également réaliser tout type de vitrail. Ainsi, en Haute-Marne, ceux d’Eurville, Liffol-le-Petit et bientôt Vecqueville ont pu retrouver leurs lettres de noblesse grâce au savoirfaire de l’atelier.

Longue et délicate, la restauration d’un vitrail se fait en plusieurs étapes : « Après nettoyage complet, les pièces cassées sont repérées et leur décor calqué sur un autre verre, découpé aux bonnes dimensions. Peint à l’aide d’oxydes, il est ensuite cuit à 640°C pour que ces derniers pénètrent dans la matière, avant d’être enchâssé dans le vitrail », explique Lyne Burlot.

La transmission de son savoir est fondamental pour cette passionnée, qui, par le biais de l’association « Je créé mon vitrail », propose des cours d’initiation ouverts à tous, au rythme d’un cours de 3h par semaine. Cette année, Clair de verre sera aussi présent aux foires de Saint-Dizier et Châlons-en-Champagne. Avec patience et passion, Lyne Burlot contribue, dans toutes ses dimensions, à la mise en lumière d’un art, à nul autre pareil.

[ Publié le : mercredi 14 juin 2017, à 15h12 ]

[ Dernière mise à jour : mercredi 14 juin 2017, à 15h22 ]

Retour