Les porteurs de la flamme sélectionnés par la Ville dévoilés

Sport

La Ville de Saint-Dizier a dévoilé, ce lundi 6 mai, les noms des quatre porteurs de la flamme olympique qu’elle a désignés. Ces quatre Bragards parcourront le vendredi 28 juin prochain les rues de Saint-Dizier, en direction du parc du Jard où sera allumé le chaudron olympique.

Parmi la trentaine de relayeurs de la flamme qui se succéderont du Centre Socioculturel au parc du Jard, ils sont 4 à avoir été sélectionnés par la Ville. Voici les présentations de ces quatre Bragards :

Aurélie Landry

Aurélie Landry est engagée depuis bientôt 10 ans au sein du Rayon Sportif Bragard, club de gymnastique, d’abord en tant que bénévole puis en tant qu’éducatrice depuis 2 ans. Elle a pratiqué la gymnastique pendant 30 ans au niveau national et, depuis 5 ans, le crossfit, sport pour lequel elle a représenté la France lors des championnats du monde de fitness fonctionnel. Elle partage son temps entre sa passion du sport et sa vie professionnelle d’enseignante à Saint-Dizier.

« Au quotidien, j’essaie de transmettre aux enfants les valeurs qui sont importantes à mes yeux et me font évoluer, encore aujourd’hui. Respect, confiance, bienveillance, effort, dépassement de soi, résilience et amitié, des valeurs pour moi également de l’olympisme ! Je serai très heureuse de participer au relais de la flamme devant mes élèves et mes gymnastes. »

Kader Rahim

Né à Saint-Dizier en 1990, Kader Rahim y débute le handball à l’âge de 6 ans par hasard, avant de tomber amoureux de ce sport. « À cet âge-là, je ne savais pas que j’allais devenir professionnel, c’était simplement un moment d’évasion dans la vie d’un jeune homme issu d’un quartier difficile, un lieu de vie, un lieu d’apprentissage de la vie et des magnifiques valeurs de ce sport comme de l’olympisme. » À force de travail sans relâche, il participera tout au long de sa carrière à de multiples Coupes du Monde, Coupes d’Afrique, et jouera en 1re Division.

« J’ai échoué devant mon plus grand rêve, celui de faire les Jeux Olympiques. C’est pourquoi porter la flamme olympique lors de son passage à Saint-Dizier est une immense fierté et un honneur de pouvoir le faire devant ma famille, mes proches, mes éducateurs qui m’ont vu grandir. »

Pascal Barthélémy

Pascal Barthélémy prend sa première licence de basket à l’Union des Jeunes Bragards à l’âge de 9 ans, et y jouera jusqu’à l’âge de 35 ans. Parallèlement, il prend des fonctions d’entraîneur bénévole pour les équipes jeunes et seniors pendant 17 ans, et de secrétaire du club depuis maintenant 33 ans. Il a été président du comité départemental de basket de la Haute-Marne pendant 23 ans.

« Donner de son temps et faire rayonner le basket sur mon territoire est mon leitmotiv ! Je suis reconnu comme un incontournable du basket par mon engagement en tant que membre de la Ligue de Champagne-Ardenne depuis plus de 20 ans et membre du CDOS 52 depuis 15 ans, par mon envie de partager, d’aider, de participer. Je partage ma passion avec humilité et bienveillance avec les plus jeunes. »

Clothilde del Ben

Sportive depuis son plus jeune âge, Clothilde del Ben a pratiqué la danse classique et moderne de ses 3 à ses 13 ans, puis décide de se consacrer pleinement à la boxe anglaise. « La boxe anglaise m’a permis de m’ouvrir, de prendre confiance en moi. Après avoir atteint la troisième place au championnat national en amateur, j’ai décidé de passer professionnelle en 2020. » Elle a obtenu deux titres de championne de France durant l’année 2023 et se lance actuellement à la conquête d’un titre international.

« Depuis ma plus tendre enfance, j’ai été inspirée par les exploits des athlètes olympiques et par la manière dont ils ont su repousser leurs limites pour atteindre l’excellence. C’est avec une immense fierté et une profonde passion pour les Jeux Olympiques que je porterai la flamme à Saint-Dizier. »

Les relayeurs remplaçants :

Mélanie Legoux-Clément

Engagée dans le sport, et le haut niveau en particulier, Mélanie Legoux-Clément a pratiqué le judo pendant des années. Elle s’entraîne quotidiennement pour progresser, devenir meilleure, et faire briller les couleurs de son club, de sa ville, de son département et de la France au plus haut niveau. Remplaçante des derniers JO avec l’équipe de France, elle a vécu des émotions uniques grâce au sport et connaît l’engagement, la détermination et les sacrifices que cela demande.

« Le sport permet de transmettre tout un tas de belles valeurs, nous permet de nous découvrir, de nous dépasser, de nous construire en tant que sportif mais également en tant que personne. »

Mohamed Abed

Mohamed Abed a commencé la boxe à l'âge de 4 ans à Saint-Dizier et n’a jamais arrêté ! Professionnel pendant 11 ans et titré à de nombreuses reprises, il est aujourd’hui éducateur brevet d’État bénévole de boxe pieds-poings et s’engage dans la vie sportive de la ville en tant que président du Club de Boxe Américaine Bragard.

« J'aime transmettre les valeurs de mon sport aux nouvelles générations et accompagner les jeunes boxeurs dans leur progression sportive mais également professionnelle. »

[ Publié le : mardi 7 mai 2024, à 14h05 ]

Retour