Bilan provisoire de l'opération Gagner Ensemble

Covid19

Diverses actions destinées à venir en aide aux Bragards les plus démunis ont été mises en place par la Ville de Saint-Dizier et ses partenaires dans le cadre de l’opération Gagner ensemble. Bilan de l’opération, un mois après son lancement.

Après un mois de mobilisation, la Ville de Saint-Dizier avec le concours essentiel de cinq partenaires associatifs (la Banque alimentaire, les Restos du Cœur, la Protection civile, Saint-Dizier Boxe 52, l’ARIT) et de 90 bénévoles, accompagne plus que jamais ses habitants en cette période difficile de confinement. Des actions visant à venir en aide et à améliorer le quotidien des plus vulnérables ont ainsi progressivement vu le jour.
La cellule d’urgence et son numéro vert, le 0 801 902 374 a traité près de 700 appels téléphoniques en un mois. 1 000 heures de permanence téléphonique ont été tenues par des agents municipaux. Aide alimentaire, courses, portage de repas à domicile, écoute et soutien psychologique… autant de services rendus aux Bragards.

3 759 personnes ont bénéficié d’un colis alimentaire, soit au total près de 3 000 colis distribués. Ce sont 40 tonnes de denrées alimentaires qui ont ainsi été distribuées par les bénévoles de la Banque alimentaire, des Restos du Cœur et de la Protection civile. Cette dernière a parcouru environ 1 300 km pour distribuer 722 colis supplémentaires.  

L’association Saint-Dizier boxe 52 a, de son côté, effectué 246 livraisons de courses alimentaires ou de pharmacie. Elle a également organisé des actions sur sa propre initiative comme la distribution de chocolats ou de paniers solidaires. 

D’autres initiatives solidaires ont vu le jour, comme celles de la Croix rouge, du Secours populaire, du secours Catholique, des Petits frères des pauvres.

Dans le cadre de l’opération, Gagner ensemble, la Ville a également coordonné la création de masques en tissu réutilisables. Grâce à la générosité des donateurs de draps (640 par la BA113 et par des particuliers) et des 60 couturières du cœur, 2 000 masques ont déjà été réalisés à ce jour. Ces masques seront donnés aux personnes qui reprendront leur activité et seront sans solution de protection.

Toujours en matière de protection, l’ARIT (Association pour la Rencontre et l'Insertion par le Travail) a mis en place un atelier de confection de surblouses. Bien que l'ARIT de Saint-Dizier ne soit pas un atelier de confection, l’association s’est mobilisée pour mettre rapidement sur pied un atelier de confection avec les salariés et bénévoles pour répondre aux besoins de surblouses du personnel soignant. La Ville de Saint-Dizier a fourni les matières premières et les machines à coudre. Au total, 50 surblouses ont été livrées au centre hospitalier de Saint-Dizier la semaine dernière.

Enfin, 14 enfants de personnels prioritaires ont bénéficié des services de la crèche du centre-ville depuis le début du confinement, soit une petite dizaine d’enfants accueillis chaque jour. Pour les plus grands, 48 ont été accueillis dans les écoles réquisitionnées  à Saint-Dizier.

Un grand merci à ces partenaires associatifs et institutionnels au grand cœur sans lesquels cet engagement n’aurait pu connaître une telle ampleur.

[ Publié le : lundi 4 mai 2020, à 16h39 ]

[ Dernière mise à jour : jeudi 7 mai 2020, à 14h24 ]

Retour