Vue d'ensemble

Coincé au coté d’un immeuble bourgeois, le « Petit Paris » est une petite maison d’angle à un étage et sans jardin située au milieu des voyottes. Ces ruelles étroites aux modestes maisons à pans de bois menaient autrefois aux vignes et aux jardins de la Marne. Les cours communes regroupent les habitants d’alors autour du puits et du pressoir commun.

L’habitation se compose, au rez-de-chaussée de deux pièces dont celle de l’avant servait de magasin, et de deux pièces de même dimension à l’étage. Elle ne se distingue pas des autres maisons du quartier de la Noue qui était autrefois celui des paysans et des mariniers.

Marcel Dhièvre achète sa maison le 22 février 1922 et y installe jusque vers 1960 un magasin de confection. Il commence à décorer ses murs dans les années 50 mais, c’est surtout à partir de sa retraite, qu’il consacre tout son temps à son travail décoratif.

Il s’installe d’abord à l’enseigne de son magasin dont il modèle les lettres en ciment armé qu’il recouvre ensuite de morceaux d’assiettes cassées récupérés à la décharge publique.

Ses recherches sont discrètes : « Jamais, il ne les aurait demandées, il les ramassait tout seul, puis il les cassait, les triait et les calibrait à son idée ». Puis, il figure dans des médaillons des copies des monuments célèbres de Paris : « J’ai fait l’Arc de Triomphe, la tour Eiffel, la chambre des députés… » il y a aussi un pont sur la seine, un bateau et un arbre.

Le développement chronologique de son décor nous est inconnu mais il semble qu’il ait terminé sa façade avant de peindre les murs de sa cour. Quand il ne recouvre pas ses murs de débris de faïence, il les décore de volutes, de frises végétales ou de motifs en ciment qu’il peint ensuite de couleurs vives. Jaune, brun et bleu sont ses coloris favoris. Aucun espace ne reste inoccupé et dans les endroits encore vierges, il pose un oiseau ou un écureuil sur une branche, ou un motif végétal. Une composition rythmée envahit petit à petit tous les espaces de sa façade : il recouvre aussi les volets et les vitres de pots de fleurs et, sur sa porte, il peint deux pots de plantes grimpantes surmontés d’une libellule (ou un papillon) bleu.

A l’angle de sa maison, il pose sur une branche, trois pigeons et un corbeau en ciment armé. Du haut de l’arbre, ce dernier s’adresse à un renard figuré à ses pieds, dans un décor d’arbres, sur le mur du coté. La fable de la Fontaine nous permet ainsi de continuer la lecture du récit de Marcel Dhièvre dans la cour de l’habitation.

Il décrit lui-même le décor de celle-ci : « Dans la cour, j’ai fait des arbres… une petite forêt, quoi… »

Animé par des colombes bleues, son mur est envahi d’arbres bruns aux fruits jaunes et de feuilles de la même couleur, séparés par deux cartouches. L’un de ceux-ci montre un paysage de sapins sous la neige dans lequel errent des animaux (cerfs, renard (?) et lapins). Un chemin relie un puits aux deux maisons situées de part et d’autre de la composition et un écureuil observe la scène du haut d’un arbre plus petit que lui.

L’autre cartouche figure trois pots de fleurs bleues et jaunes. Les volets et l’entrée du soupirail sont couverts de plantes, d’oiseaux et la porte est décorée d’un guéridon, support d’un pot de fleurs entouré et décoré du même motif. A gauche de celle-ci, il applique pots recouverts de débris de faïence colorée qu’il garnit de fleurs en été.

A l’intérieur, il recouvre les soubassements et les bas du mur de son ancien magasin d’une frise d’arbres et, dans la pièce du fond, il orne sa cheminée d’un décor de fausses briques, de motifs floraux et de pots de fleurs. Sur le mur, dans un encadrement, il colle une colombe de ciment s’envolant au milieu d’arbres peints. Il peint aussi l’intérieur de ses volets de motifs végétaux. Les pièces de l’étage ne sont pas décorées.


Extrait du catalogue de l’exposition « Débris d’Arts » (ou l’itinéraire de Marcel Dhièvre), rédigé par Marina Donnet
Janvier 1985 – Musée Municipal de Saint-Dizier

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Coordonnées

Au Petit Paris

La maison de Marcel Dhièvre

478, avenue de la République
52100 Saint-Dizier