L'aviation à Saint-Dizier

Du Farman au Rafale

En 1910, un avion Farman atterrit près de la ferme Notre-Dame. Cet événement marque les Bragards. Ils créeront peu de temps après le Comité Bragard d’Aviation Militaire à l’origine de la construction du terrain d’aviation Robinson en 1913. L’aviation locale se développe peu à peu avec l’organisation de meetings aériens. Pendant la première guerre mondiale, le terrain sert de base pour accueillir les escadrilles qui restent à une distance raisonnable des champs de bataille. Après avoir été le siège d’une intense activité pendant la seconde guerre mondiale, le terrain retrouve son calme. Il deviendra dès 1951 la Base Aérienne 113. Le colonel Gavoille, commandant la BA 113 et ami de Antoine de Saint-Exupéry, propose de donner à la base le nom du célèbre écrivain. Celui-ci a séjourné dans la région et effectué plusieurs missions jusqu’en avril 1940.

La base aérienne 113 Saint-Exupéry accueillera la 1er escadre de Chasse jusqu’en 1966. De 1973 à 2004, elle reçoit l’AN52, une escadre à vocation nucléaire tactique et conventionnelle équipée du Jaguar.

Aujourd’hui, la BA113 est la seule base en France à accueillir le Rafale, fleuron technologique de l’Armée de l’air.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?