Métallurgie et fonte d'art

Saint-Dizier, Wassy : vitrines haut-marnaises de la fonte d’art.
On y croit dur comme fer et on vous dit pourquoi…

À Saint-Dizier

Si la présence d’éléments ferreux du Ier siècle découverts lors des récentes fouilles prouve une activité métallurgique très ancienne, celle-ci prend son essor dès le XVIe siècle avec la création des forges du Clos Mortier et de Marnaval sur les rives de la Marne. La rivière est le mode de transport le plus utilisé pour acheminer le bois, le fer et la fonte vers Paris. Le quartier de La Noue, à l’ouest de la ville, se développe autour de l’activité de la batellerie avec la construction des marnois (bateau à fond plat) et des brelles (radeaux) jusqu’à la construction du canal en 1866.

Au XIXe siècle, les industries bragardes deviennent parmi les plus performantes forges françaises grâce à leurs innovations : le laminoir à froid introduit en 1888 aux forges de Champagne à Marnaval est l’un des premiers en France. C’est à cette époque que la métallurgie nord haut-marnaise connaît son apogée et que Saint-Dizier fixe le cours national du fer.

De nombreux artistes célèbres comme Hector Guimard, figure de l’Art nouveau, font ainsi appel aux fonderies locales pour couler leurs créations. Le musée de Saint-Dizier est une étape incontournable pour apprécier ces fontes « style Guimard » et le savoir-faire des fondeurs de Haute-Marne. Une centaine d’oeuvres sont visibles dans les rues de la ville.

À Wassy

À partir du XIIe siècle, bon nombre de forges à bras sont présentes dans les villages de la vallée de la Blaise et prennent le nom générique de forges de Wassy. À Wassy, les moines de l’abbaye de Clairvaux installent la première forge industrielle en 1157 (une plaque le rappelle dans l’enceinte de la « Fonderie GHM »).

Au XIXe siècle, la métallurgie connaît son apogée entraînant des travaux d’ampleur pour le transport depuis les fonderies et les carrières d’extraction de minerai : la ligne de chemin de fer à partir de 1868 (le train prendra le surnom de « Tut-tut » dans la vallée de la Blaise), le creusement du canal de la Blaise…

Au XXe siècle, les hauts-fourneaux s’éteignent peu à peu pour laisser place à la production de seconde fusion. Les usines de Brousseval, Sommevoire et Wassy se modernisent et produisent des pièces pour l’automobile, l’industrie chimique, le chemin de fer, sans oublier le mobilier urbain et les fontes d’art.

Au fil des rues, découvrez d’autres oeuvres coulées dans les fonderies locales tels les anges bénitiers à l’église ou les statues du parc des Promenades.

La vallée de la Blaise

De Louvemont à Dommartin-le-Franc, la vallée de la Blaise vous invite à découvrir de nombreux témoignages du passé métallurgique de la région : maisons de maîtres de forges à Allichamps, habitat ouvrier à Brousseval, usine du Tempillon à Rachecourt-Suzémont, roue à aubes (1890) à Montreuil-sur-Blaise, devant l’ancienne poêlerie...

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

À Saint-Dizier

Office de Tourisme - Bureau de Saint-Dizier

coglyntact@4dtoy6xlhurismebmpzd-sae3hintdiziqr0yerden1retblairxfyise.cokw7fm

Accueil Wi-Fi illimité et gratuit

4, avenue de Belle-Forêt sur Marne
52100 Saint-Dizier

Tel : 03 25 05 31 84

http://www.tourisme-saintdizierderetblaise.com/

À Wassy

Office de Tourisme - Bureau de Wassy

info4k.wasuhssy@6stou17erisvj57me-hkmnisainzcnrtdizierder0kjmetblaiogse.rclcomme

Accueil Wi-Fi illimité et gratuit

Rue du Général Rignoux
52130 Wassy

Tel : 03 25 07 64 47

http://www.tourisme-saintdizierderetblaise.com/

Une compétence Une compétence de l'Agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise