Budget 2017

D’un montant de près de 52 millions d’euros, le budget 2017 de l’Agglomération  a été adopté le 27 mars dernier. Premier budget de la nouvelle intercommunalité, il traduit son rôle moteur en termes d’attractivité et de développement.

Répartition de nos dépenses 2017

(fonctionnement et investissement) par secteur d’activité

Agglomération : un budget pour peser dans le Grand Est

Ce 1er budget de la nouvelle Agglomération montre une double ambition : avoir une force de frappe importante au travers de projets forts, tout en favorisant la solidarité et la coopération intercommunales. Malgré la poursuite de la baisse des dotations (estimée à 900 000 €), plus de 8,2 millions d’euros seront consacrés à l’investissement, avec pour fil conducteur la volonté de disposer d’équipements structurants au service du développement et de l’attractivité, comme l’extension du centre nautique et du réseau de pistes cyclables.

 

 

De nouveaux projets

La politique économique, levier de développement du territoire, sera visible à travers la création d’un espace de coworking à l’Espace créateurs d’entreprises, pour accompagner les initiatives entrepreneuriales et innovantes. Le Parc de référence verra quant à lui son aménagement se poursuivre. Après le succès de l’exposition d’intérêt national « Austrasie, le royaume mérovingien oublié », la politique culturelle, contribuant à l’attractivité de l’Agglomération, reste toujours ambitieuse. Près de 820 000 € de crédits ont été inscrits au titre de la saison et des manifestations culturelles.

Une gestion rigoureuse

L’emploi judicieux des deniers publics allié à une politique active de recherche de subventions permettra de faire éclore ces projets et bien d’autres, sans aucun recours à l’emprunt, tout en bénéficiant d’un autofinancement de près de 2,6 millions d’euros. Preuves d’une situation financière saine et de la gestion raisonnée de la collectivité.

L’Agglomération reste également attentive au quotidien de ses habitants et à l’équilibre urbain / rural, tout en ne se substituant pas aux compétences de proximité des communes. L’aménagement du territoire, son maillage avec des services à la population (133 000 € alloués à la maintenance des structures d’accueil de l’enfant) et le soutien aux équipements culturels de proximité garantissent cet aspect, tout comme le pacte de neutralisation fiscale, acte fort pour ne pas augmenter la pression fiscale sur les contribuables.

Principaux travaux d'investissement

  • Extension et modernisation du centre nautique : 3 500 000 €
  • Création voirie du Parc de référence : 820 000 €
  • Extension du réseau de pistes cyclables : 1 800 000 €
  • Études et planification (PLH, PDU, PLUi) : 1 000 000 €
  • Réfection du gymnase de Chevillon : 800 000 €
  • Réhabilitation de logements dans la vallée de la Marne : 700 000 €
  • Extension de la gendarmerie de la Porte du Der : 400 000 €

Les taxes

  • Taxe d’habitation : 11,35%
  • Taxe foncière (bâti) : 2,05%
  • Taxe foncière (non bâti) : 4,77%
  • Cotisation foncière des entreprises : 23,31% (à l’issue du lissage sur 12 ans)

Le pacte de neutralisation en quelques mots

Le pacte de neutralisation fiscale est un dispositif qui vise à harmoniser les taux de fiscalité des différentes communes composant la nouvelle Communauté d’agglomération. Concrètement, cela signifie que la fusion des intercommunalités n’entraînera pas d’augmentation de la fiscalité dite « ménage » pour 2017 : taxe d’habitation, taxe sur le foncier non bâti et taxe sur le foncier bâti.

La variation des taux intercommunaux est compensée par la variation des taux communaux. Le taux communal est revu à la hausse si le taux intercommunal est à la baisse et inversement.

Subventions 2016 : des aides importantes

L’Agglomération s’est vu allouer une enveloppe de 4,4 millions d’euros au titre du FEDER (Fonds Européen pour de DEveloppement Régional) 2014-2020 pour accompagner les projets relatifs à la rénovation du Vert-Bois, la reconversion des friches urbaines et l’aménagement d’un pôle d’échange multimodal. Elle a d’ailleurs bénéficié de la plus importante enveloppe régionale allouée aux 11 grands EPCI de l’ex-Région Champagne-Ardenne.

La programmation qualitative et éclectique de la saison culturelle, le rayonnement des évènements proposés, la mobilisation de plus en plus forte du grand public lors des différentes manifestations ont convaincu le Département et la Région de renforcer leur accompagnement en matière de diffusion culturelle (près de 80 000 € en 2016). L’exposition sur l’Austrasie a également suscité un intérêt des partenaires financiers avec plus de 240 000 € d’aides accordées (Ministère de la Culture, Conseil Régional, Conseil départemental, GIP Haute-Marne, Caisse des Dépôts et Consignations).

L’extension du réseau des pistes cyclables communautaires avec notamment la transformation de l’ancienne voie ferrée de la vallée de la Blaise en axe cyclable est marquée par un accompagnement maximal des financeurs à hauteur de 80 % du coût total opérationnel, pour la première jonction reliant le lac du Der à la commune de Wassy.

De nouvelles aides ont été allouées pour les politiques contribuant au développement et à l’animation du territoire : économie (animation de l’Espace créateurs d’entreprises et de l’incubateur), habitat (mise en oeuvre du Programme d’Intérêt Général en faveur de l’habitat et production de logement) ou encore de la culture (conservatoire d’intérêt communautaire).

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Contactez nos services

Direction Générale des Services

dgs@mairie-c5zsalbyintd4i/bizier.f/wxf4r

Cité Administrative
12 rue de la Commune de Paris
52115 Saint-Dizier cedex

Tel : 03 25 07 31 31

Une compétence Une compétence de l'Agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise