Doulevant-le-Petit

Niché au creux de la vallée de la Blaise, entre Rachecourt-Suzémont et Ville-en-Blaisois, Doulevant-le-Petit présente un charme bucolique particulièrement apprécié des randonneurs.

Un village historique et dynamique

Situé à quelques kilomètres de Wassy, le charmant village de Doulevant-le-Petit s’étale sur quelques rues fleuries et accueillantes. L’atypique mairie, posée juste au-dessus d’un ancien lavoir ouvert au public, en délimite le coeur tandis que l’église surplombe la commune. Une petite place accueille, depuis le bicentenaire de la Révolution en 1989, le tilleul de la liberté au coeur du rond-point du marquis, baptisé en hommage à une figure de la vie locale d’alors. De par sa situation géographique, le village est aussi un lieu de passage privilégié pour de nombreux randonneurs et cyclistes qui parcourent les trois sentiers touristiques qui traversent la localité : le chemin du Fer et des Hommes, le chemin des lavoirs et celui des clochers.

Peuplé par 31 habitants seulement, Doulevant-le-Petit n’en est pas pour autant dépourvu de vie car la dynamique municipalité emmenée par son maire Danielle Saleur ne ménage ni son temps ni ses efforts pour faire vivre des projets dans la commune, comme en témoigne la rénovation complète de la mairie effectuée l’an passé grâce à des pavés récupérés à Montier-en-Der par un riverain entreprenant. Les efforts conjugués d’une partie bénévole des habitants ont également permis la restauration de tout un pan du mur du cimetière et chacun apporte le plus grand soin à l’embellissement du paysage. À l’instar du pot de la mairie offert le 11 novembre et lors de la fin d’année, plusieurs manifestations ponctuent la vie du village. L’église de Doulevant-le-Petit s’anime quant à elle deux fois par an, au printemps et en automne, une occasion festive pour les enfants qui viennent faire carillonner les cloches avant de déguster une brioche à la fin de l’office. Selon la légende, Saint-Louvent auquel elle est consacrée serait à l’origine du nom du village.

Une existence millénaire

La première mention de Doulevant-le-Petit apparaît en 1193, à l’époque où le village était encore une seigneurie appartenant aux moines du Der. Les villageois ne s’en affranchiront qu’en 1541 avant que d’autres seigneurs ne prennent successivement possession des lieux, bien que l’histoire ne retienne pas leurs traces de 1740 à la Révolution.

Les richesses historiques locales datent de leur côté d’une période plus récente. La jolie église Saint-Louvent, bâtie au XIXe siècle et ouverte bénévolement au public tout au long de l’année, est la pièce maîtresse de ce patrimoine. Elle abrite notamment un retable et un autel rénovés en 2010 ainsi que deux statues remarquables de la Vierge à l’enfant et de Saint-Joseph restaurées en 2004 par Monsieur Jean Fleury. Sa façade arrière recèle également un trésor caché, que les visiteurs peuvent s’amuser à identifier lors de leur passage. Plus insolite, une colonne érigée dans la cour du cimetière honore la mémoire des victimes d’une épidémie de choléra ayant fait des ravages dans le village au XIXe siècle. L’ancien lavoir, situé au rez-de-chaussée de la mairie, se visite également bien que l’eau n’y coule plus depuis une quarantaine d’années. Enfin, on peut apercevoir depuis la route un ensemble de bâtiments ayant abrité une scierie qui fabriquait des brouettes puis des pressoirs au XXe siècle.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Coordonnées

Doulevant-le-Petit

mairiejs5sv.d+couwwtlevantlepetit@gvwojorange.frzv46l