Rives Dervoises

Au coeur du Pays du Der, le village à pans de bois de Puellemontier ne manque pas d’atouts touristiques ni d’ambition territoriale. Devenue commune nouvelle en 2016 à l’issue de son regroupement avec les 3 villages contigus, Rives Dervoises ouvre des perspectives intéressantes à ce bassin de vie de 1 500 habitants.

Puellemontier / Rives Dervoises, un avenir lié

Depuis Montier-en-Der, le circuit des églises à pans de bois et vitraux du XVIe siècle sillonne le bocage dans une alternance verdoyante de champs cultivés, prairies et bois, jusqu’au hameau annonciateur des premières habitations à colombages de Puellemontier. Le village représentatif de l’habitat rural champenois, tient son nom d’un couvent de femmes Puellarum monasterium fondé vers 670 par saint Berchaire, qui est également à l’origine de l’abbatiale de Montier-en-Der.

Rives Dervoises, une fusion stratégique dans un contexte budgétaire restreint

Motivées par des intérêts communs pour le « bien vivre » des habitants, les communes de Puellemontier, Droyes, Longeville-sur-la-Laines et Louze se sont constituées en commune nouvelle. Rives Dervoises siège en lieu et place de la mairie de Puellemontier, tandis que les quatre villages subsistent en qualité de communes déléguées. « Rives Dervoises met tout en oeuvre pour offrir un véritable service public à la population et favoriser des échanges entre les habitants. » explique le maire Fabrice Douet. Il cite en exemples de mutualisation de biens et services le succès rencontré par le mini bus qui assure aux habitants des 4 villages des navettes vers Montier-en-Der et Saint-Dizier. À Puellemontier une entreprise désaffectée fait l’objet d’ateliers municipaux, l’aménagement de meublés est en cours pour loger les jeunes du village en voie d’émancipation ou les anciens en perte d’autonomie. Une salle de boxe est également envisagée. L’an prochain, l’extérieur de ces bâtiments accueillera un terrain multisports.

Le paysage, lieu d'expression de l'identité rurale

Labellisé « 3 fleurs » au concours des Villes et Villages Fleuris, l’embellissement est l’affaire de tous : l’Association Dervoise d’action sociale et médicosociale, qui emploie des adultes handicapés de la filière horticole, participe à la production et à la culture des plants de fleurs. L’aménagement paysager des rues est confié aux employés municipaux. Des actions en faveur de restauration des mares, plantation de vergers et de haies ont été initiées par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) et la Ligue de protection des oiseaux Champagne-Ardenne (LPO) - concernant le projet « Trame verte et bleue » - en concertation avec les élus et les habitants des communes. À ce jour, 40 dossiers ont été déposés, signe de la forte implication de la population.

Les verrières de l’église, joyaux de l’Ecole troyenne

Classée Monument historique en 1992, l’église Notre-Dame-en-sa-Nativité de Puellemontier présente un très bel ensemble de vitraux relevant de l’École troyenne de peinture sur verre. Élevée au XIIe siècle, elle conserve une nef romane. Son transept et son choeur ont été rebâtis au début du XVIe siècle. En 1999, au cours de la campagne de restauration de la toiture, la tempête du 26 décembre entraîna la chute du clocher et un chantier sans précédent qui permit la restauration des peintures décoratives de deux voûtes du transept.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?